FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA SOUDURE DE POCHETTES

Les pochettes en plastique rigide comme en plastique souple sont de plus en plus utilisées dans un nombre de domaine grandissant. Pour leur assemblage ou plus simplement pour la fixation de leur système de fermeture, la soudure est la méthode le plus utilisée car elle permet de répondre à des besoins spécifiques.

La soudure des poches ou de pochettes nécessite l’utilisation de machines adaptées permettant de les clore ou de les assembler dans des milieux spécifiques. Dans le domaine médical la scellage de poches de sang doit se faire dans un environnement aseptique. Pour le le secteur de l’emballage, la soudure des pochettes doit permettre d’obtenir un contenant étanche.

Quelles technologies de soudure sont utilisées pour les pochettes ?

Les principales technologies utilisées pour la soudure de pochette à grande vitesse et en fortes quantités sont la soudure ultrasons et la soudure haute-fréquence.

La soudure Haute Fréquence (HF) permet d’assembler des pièces de plastique à l’aide d’un champ électromagnétique. Cette technologie repose sur l’application d’une énergie électrique à haute fréquence qui permet de réaliser des soudures très résistantes. Les produits nécessitant une soudure HF sont notamment les poches de sang, les housses de protection, les gonflables, les banderoles…

La soudure de poche par ultrasons consiste à assembler des éléments de plastique. Comme son appellation l’indique cette technologie repose sur des vibrations ultrasons émis par une sonotrode. Cela se traduit par un courant électrique d’une fréquence de 20 à 70 kHz produisant l’agitation des molécules nécessaire à l’assemblage des pièces. La soudure ainsi obtenue est à la fois robuste et durable.

Quels types de pochettes sont assemblées par soudure ?

De nombreux secteurs d’activité utilisent des pochettes qui sont assemblées par soudure. En matière de fournitures de bureau, d’emballages, du conditionnement publicitaire, la méthode de soudure de poches permet de produire :

  • Des protèges documents (commerciaux, médicaux),
  • Des portes vues,
  • Des pochettes plastiques,
  • Des protèges cartes,
  • Des étuis et pochettes de différents formats,
  • Des pochettes adhésives ou aimantées,
  • Des coquettes rigides,
  • Des boîtes et étuis rigides,
  • Des pochettes simple soudure.

Dans le domaine médical, les pochettes sont soit issus d’une soudure simple soit issus d’une soudure double. Cette technique d’assemblage signifie que la soudure est réalisée sur trois côtés afin de fabriquer les poches ou les pochettes.

Les poches médicales les plus fréquemment assemblées par soudure double sont :

  • Les poches de perfusion,
  • Les poches de stomie,
  • Les poches de sang.

Dans le domaine de la presse, la soudure de blisters d’emballage permet de mettre sous pli, pour les envoyer à leurs destinataires, les journaux, les magazines et les revues.

Quels matériaux sont soudés pour réaliser des pochettes ?

D’une manière générale, les pochettes sont réalisées à partir de thermoplastiques, qui sont les seules capables d’être assemblés par soudure. Constituant 80 % des plastiques produits dans le monde, sont ainsi assemblés :

  • le PVC (Polychlorure de Vinyle),
  • le PET (Polytéréphtalate d’Éthylène),
  • le PP (Polypropylène),
  • le PS (Polystyrène).

La dichotomie entre plastiques souples et plastiques rigides réside principalement dans leur formulation chimique. Les matériaux comme le PET, le PS, le PEBD et le PVC permettent de concevoir des plastiques souples. Cette caractéristique permet de les utiliser pour fabriquer des emballages, des bâches, des pochettes

Les PP, les PEHD ainsi que l’ABS (acrylonitrile-butadiène-styrène) font partie des plastiques rigides permettant de fabriquer des pièces utilisées dans de nombreux secteurs d’activité et pouvant être soudées.