FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA SOUDURE DE TISSUS

Véritable alternative à la couture des textiles synthétiques, la soudure des tissus permet de réaliser des jointures sans piqûres ni traces d’assemblage, qui se caractérisent par leur solidité, leur étanchéité ainsi que leur haut niveau de qualité.

Cependant la soudure textile ne concerne pas seulement des fibres synthétiques puisque des tissus en fibres naturelles peuvent assemblés selon les mêmes modalités après une opération préalable d’enduction qui leur permet d’obtenir les caractéristiques nécessaires au soudage.

Quelles technologies sont utilisées pour la soudure textile ?

Basée sur l’assemblage de tissus en fibres de synthèse ou sur l’assemblage de tissus composés à la fois de fibres naturelles et de fibres synthétiques, la soudure textile peut être réalisée en utilisant soit la technologie des ultrasons, soit la technologie des hautes fréquences.

Le soudage par ultrasons est une technique d’assemblage rapide qui consiste à provoquer sur les bandes de tissus à assembler des vibrations à une fréquence située entre 20 et 70 kHz. L’échauffement ainsi provoqué fait fondre les fibres thermoplastiques, provoquant ainsi l’assemblage des éléments de tissu à souder. La soudure de textile enduit par ultrasons permet d’assembler, avec des finitions très propres, des pièces de tissu composé d’un mélange de fibres synthétiques et de fibres naturelles.

La soudure haute fréquence de textiles (soudage RF ou HF) est basée sur la génération d’un champ électromagnétique d’une fréquence élevée qui entraîne un effet diélectrique sur les matériaux. L’agitation des molécules dans les fibres synthétiques comme dans les enductions thermoplastiques des fibres naturelles permet d’assurer la soudure des tissus permet de réaliser des assemblages très solides avec un haut niveau de finition.

Quelles fibres textiles peuvent être enduites pour soudure ?

L’enduction est une technique permettant de modifier les caractéristiques techniques d’un textile ou d’un tissu, qu’il soit composé de fibres naturelles (coton, lin, laine…), de fibres artificielles (viscose, lyocell…) ou de fibres synthétiques (polyamide, polyester, acrylique…). Alors que le textile enduit est monocouche et subit un traitement permettant de modifier sa surface en un composé de revêtement uniforme, le tissu enduit est composé d’au moins deux couches de matériaux : la couche de tissu et la couche de revêtement polymère. Les supports textiles les plus représentatifs de cette technique sont notamment les tissus enduits PVC, les tissus enduits PU (polyuréthane), le textile enduit PVC

Le textile enduit polyuréthane se caractérise par son étanchéité et sa faible tâchabilité. Il protège contre les produits chimiques et ne conduit pas l’électricité. Globalement, tous les supports textiles tissés comportent une forte proportion de fibres synthétiques et peuvent être enduits pour soudure :

  • le polyamide
  • le nylon
  • le polyester
  • l’acrylique ou le polyacrylonitrile
  • le polyéthylène
  • le polypropylène
  • le polytétrafluoroéthylène
  • l’élasthanne…

Les supports textiles non tissés ainsi que certaines fibres naturelles (coton, laine, soie..) peuvent également être enduits et soudés. Les matières textiles avec 40 % de fibres naturelles, les tissés, les tissus élastiques et les tricots peuvent aussi être soudés.

Quelles sont les matières utilisées pour l’enduction de tissus ?

La réalisation de tissus enduits varie selon les polymères utilisés, le type d’enduction choisi et les méthodes de mise en œuvre. Les matières utilisées pour l’enduction de tissus sont constituées de résine et d’additifs. Les résines d’enduction sont constituées d’un polymère ou d’un mélange polymères-additifs à base de :

  • polyuréthanes,
  • acrylates ou acides polyacryliques,
  • latex ou caoutchouc naturel,
  • chlorure de polyvinyle (PVC),
  • élastomères de silicones…

Les additifs sont des agents adoucissants, hydrophobes ou de conservation et ils peuvent représenter jusqu’à 80 % de la composition d’une résine d’enduction.

Parmi les supports textiles dont la structure initiale est modifiée l’on trouve notamment :

  • La toile enduite PVC utilisée pour les portes roulantes, les revêtements de sol ou les combinaisons étanches…
  • Les tissus enduits polyuréthane pour produire des vêtements imperméables, des alèses ou des matelas hospitaliers…
  • Les textiles enduits PU pour fabriquer des protections de matelas, des revêtements de tables de massage ou de tables de soin…

Quelles machines sont utilisées pour la soudure textile ?

Selon le type de soudure textile devant être réalisé, Matrelec dispose de plusieurs familles de presses à souder haute fréquence correspondant à des besoins très différents.

Pour les soudures courtes et réalisées en petites séries, les presses à col de cygne type CCM30 sont les plus adaptées. Permettant de travailler manuellement, ces presses de soudure haute-fréquence sont faciles d’utilisation et correspondent à des besoins assez divers. Conseillées pour assurer la finition des produits, elles se déclinent en 4 niveaux de puissance.

Les soudures de produits textiles enduits, à la fois larges et encombrants, sont réalisés par les presses de soudure haute fréquence à col de cygne de type C. Elles permettent de réaliser des soudures de tissus d’une longueur pouvant atteindre jusqu’à 800 mm.

Les presses haute-fréquence à col de cygne permettent de souder des produits textiles très encombrants avec un passage de 1500 mm derrière la tête à souder. Ces presses HF de type ECP permettent de réaliser des soudures de longue taille qui peuvent atteindre jusqu’à 1200 mm.